Qui sont les Mercenaires ?

Au début, l’idée de créer les Mercenaires de la Virgule n’est qu’une plaisanterie lancée par trois amis journalistes en rupture de ban, Anne Olympe, Mériadoc et Simon. Mais un local est trouvé, rue des Archives à Paris, et De Machin, Elmer et Libelle rejoignent l’équipe initiale. Le groupe fait boule de neige et intègre des pigistes plus jeunes. Entre deux générations, les Mercenaires trouvent rapidement leur identité, mélange d’utopisme vaguement nostalgique et de ce pragmatisme moderne qui n’est qu’absolue soumission au marché.

Simon Plessis
Rédacteur people, spécialiste de l’interview des célébrités, à qui il parvient à soutirer des confidences inattendues. A quitté Paris-Match sur un coup de tête : par crainte des représailles de TF1, le rédac’ chef avait censuré son interview de la présentatrice du journal de 20 heures, où elle listait ses positions sexuelles préférées. En a fait une question de principe. Reste interdit de séjour au Vatican pour des raisons analogues. Reçoit chaque semaine une mystérieuse photo anonyme qui le renvoie à un amour disparu. Aurait publié son journal intime sous le titre 32 photos de Valentina Kallenbach. Ne tient pas l’alcool et ne croit plus en l’actualité. Traverse une passe difficile.

Anne Olympe
A quitté Elle avec un carnet d’adresses bien rempli et la réputation de pouvoir cracher d’un trait 15 000 signes sur tout sujet de société. Derrière le ton léger et rigolo, ses articles contiennent des charges contre la domination mâle qui lui ont valu d’être rangée par Elmer dans le dernier carré des féministes de la presse féminine, et moquée avec la vigueur appropriée. Trempe de plus en plus souvent sa plume dans le vitriol et rêve de faire tomber des gouvernements.

Mériadoc

Ancien militant gay radical, auteur d’essais poétiques pour public averti et de reportages sportifs riches en sous-entendus graveleux. Envisage de quitter la presse sportive pour appliquer son style à l’ensemble de l’actualité. Selon une rumeur insistante, aurait eu dans un passé lointain une liaison passionnée avec Elmer.

Elmer
Seul Mercenaire vu à la télé. A commencé sa carrière dans des cabarets rive gauche en imitateur de faune politique, puis a franchi les étapes de la reconnaissance médiatique jusqu’à devenir un des premiers amuseurs nationaux. Au cours du chemin, son humour au bazooka s’est délesté de toute critique sociale au profit d’un populisme plus lucratif. Misogyne revendiqué et homophobe récent. Donne des leçons de réussite aux Mercenaires inexpérimentés et évite Libelle qui le méprise ouvertement.

Libelle
A hanté de longues années le Figaro littéraire. Ses critiques carnassières peuvent à tout moment surgir dans n’importe quel journal. Doté d’un appétit gargantuesque, il signe aussi dans la presse gastronomique. Pour lui, tout ce qui n’est pas littérature ou grande cuisine relève de l’escroquerie, cependant il condescend à donner son avis sur l’état du monde dans des tribunes érudites et réactionnaires qui provoquent l’indignation d’Anne.

De Machin
Sa grand-mère est propriétaire du QG des Mercenaires, un ancien magasin d’accessoires de confort dont on peut encore lire l’enseigne : Paris Couvre-Pieds. Grâce à lui, les Mercenaires ne paient qu’un loyer modique pour cent cinquante mètres carrés en plein Marais. Tous savent que l’activité professionnelle de De Machin consiste en réalité à jouer à l’intello engagé pour impressionner ses conquêtes féminines et, plus obscurément, pour se convaincre lui-même qu’il a une activité professionnelle.

Brice

Son nom n’est pas peint sur la vitre du bureau du fond, son titre n’est même pas défini. Certains préconisent animateur ou coordinateur pour rappeler aux oublieux l’idée du collectif, d’autres l’appellent déjà le chef parce qu’on n’a pas de temps à perdre avec ce genre d’imbécillités. Après l’introduction de la pub, compte chaque jour et page par page les clics reçus par le Démon de l’Actualité.

La jeune garde

Désigne les Mercenaires nouvellement arrivés, dont l’âge ne dépasse pas trente ans. Rapides, efficaces et interchangeables, ils sont appréciés des fondateurs mais ceux-ci peinent à se rappeler leurs prénoms. Écrivent en temps réel et parlent en haut débit. Semblent n’avoir pas de problèmes de conscience, seulement des soucis de connexion.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s